Societe partenariale

Les clients s’interrogent parfois sur si ils préfèrent vendre leur terrain à un promoteur comme la Foncière du Chateau ou si ils préfèrent faire l’opération eux-même.

Ventre à un promoteur présente effectivement de nombreux avantages plutôt que de faire soi même:

– Vendre au meilleur prix. Le promoteur vous fera une proposition prenant en compte le potentiel de votre bien.

– Ne pas s’embarrasser avec toutes les démarches administratives, un suivi de travaux et des responsabilités vis à vis de ces travaux importantes (qui parfois pourraient vous engager sur 10 ans de responsabilité).

– Aller plus vite, en laissant l’opération à un professionnel, forcément bien plus performant, rapide et efficace qu’un particulier pour réaliser l’opération et obtenir en premier lieux les autorisations nécessaires (permis etc.) et donc ne pas s’embarrasser de tous ces éléments à gérer.

– Etre certain de l’aboutissement, le professionnel maitrisant parfaitement le process.

– Gagner un temps précieux en vendant à 6/9 mois alors que réaliser l’opération soit même amène à une fin d’opération à deux ou trois ans (le temps de monter l’opération, de revendre les lots à chaque futurs propriétaires et que ces derniers obtiennent prêt, permis etc.)

– Ne pas avoir à financer le cout de préparation de l’opération et des travaux (qui doivent être déboursés avant revente)

– Etre certain du prix de vente, car si vous faites l’opération vous même vous conservez un gros aléa sur le prix de vente.

Les avantages à réaliser une opération soit même sont bien évidemment de gagner plus d’argent sauf si :

– Le coût des travaux à réaliser n’est pas parfaitement maîtrisé. Ce qui arrive souvent et peut vite conduire à un bénéfice bien moindres. Le service après vente que vous aurez a réaliser peut aussi parfois coûter relativement cher.

– La fiscalité est à prendre en compte. En effet, en réalisant une opération de division ou de promotion immobilière, on passe rapidement en taxation en résidence secondaire voir en taxation professionnelle (TVA, impot sur les sociétés ou sur les bénéfices industriels et commerciaux etc.) ce qui vient très fortement limiter le bénéfice.